La faillite signifie que 439 employés perdent leur emploi, a indiqué jeudi le syndicat Setca par communiqué. Le tribunal de l'entreprise a déjà prononcé la faillite jeudi après-midi, a confirmé l'entreprise.

Le syndicat socialiste des employés déplore "la perte massive d'emplois et impute une grande part de responsabilité aux différents administrateurs. Ils n'ont pas investi dans les magasins et le personnel et n'ont pas prévu de réserve pour les périodes difficiles. Ce sont eux qui ont causé cette situation."

La décision judiciaire de jeudi matin mettait fin à la demande de réorganisation judiciaire demandée par Wibra Belgique fin juillet. L'entreprise, qui connait de fortes pertes, voulait reprendre avec 36 magasins sur 81, le siège social de Tamise et 183 travailleurs sur les 439 travailleurs actuels.

Les trois juges consulaires chargés de l'affaire Wibra jusqu'ici ont été nommés curateurs.