Photovoltaïque: "C’est la pire crise que nous traversons"

Les discours ne sont pas roses, mais pas noirs non plus, au sein des entreprises du secteur solaire. La crise les affecte, tous l’admettent, mais elle ne sera que passagère, tous l’espèrent.

Thomas Leroy
Photovoltaïque: "C’est la pire crise que nous traversons"
©Flemal

Les discours ne sont pas roses, mais pas noirs non plus, au sein des entreprises du secteur solaire. La crise les affecte, tous l’admettent, mais elle ne sera que passagère, tous l’espèrent.

"Oui, nous ressentons la crise. Mais pour être honnêtes, pour le moment, nous sommes occupés à augmenter notre personnel, nous dit, contre toute attente , Manu Xhauflair, responsable communication d’Enersol. Mais bon, nous n’engageons que via des CDD, modère-t-il. Nous avons des commandes passées jusque fin octobre. Le problème, c’est que depuis avril, nous avons des ventes très minces, une quinzaine seulement."

Un chiffre proche de celui de SunSwitch qui évoque "une dizaine de nouveaux contrats depuis avril" contre "environ 100 par mois normalement", nous indique son CEO et cofondateur, Jérôme Kervyn.

Ce dernier explique la stagnation actuelle par "l’attente du nouveau plan Qualiwatt qui serait plus intéressant que le régime transitoire". Il préfère d’ailleurs ne pas parler de "crise", mais "d’attente" et espère que ce nouveau plan sortira "au plus vite".

Ce qui est tout de même décrit par certains comme "la pire crise que nous ayons connue" aurait toutefois, à les écouter, ses pires effets sur les "opportunistes, qui se sont lancés dans le photovoltaïque à côté de leur activité principale et qui le quittent désormais".

Pour les autres, l’avenir à court terme est, certes, "nuageux", mais à moyen terme "il est ensoleillé", pense Jérôme Kervyn.

Outre une action rapide du gouvernement wallon sur Qualiwatt, les acteurs du secteur aimeraient simplement "une meilleure communication des politiques". "Elle a été très mauvaise jusqu’ici. Il y a eu une sorte de culpabilisation des personnes ayant des panneaux photovoltaïques chez eux, alors que ce sont eux qui sont sur la bonne voie", assume l’un d’entre eux.

Et ils sont relativement nombreux sur cette voie. On parle de 100.000 foyers équipés de panneaux photovoltaïques en Wallonie. "Et le marché est loin d’avoir atteint son plafond", dit le secteur. Un secteur devenu assez vaste, à en croire l’annuaire pro de l’association EF4 qui recense environ 170 professionnels dans notre pays.


Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be