Telenet (re)gifle les prix du mobile

20 € pour 300 minutes, 2 Go (4G incluse) et 20.000 SMS : personne ne fait mieux

Carantonis Alexis
Telenet (re)gifle les prix du mobile
©Telenet

Telenet Mobile vient de remodeler son offre tarifaire GSM. Dans un silence radio, en tout cas francophone, quasi absolu. Erreur fatale. Voici pourquoi.

Vous le savez certainement, la Belgique compte trois opérateurs de réseaux mobiles nationaux. Trois (Proximus, Mobistar, Base) et pas un de plus : tous les autres (et il y en a) se rangent derrière l’acronyme MVNO : Mobile Virtual Network Operator, alias opérateur de réseau virtuel. Des opérateurs mobiles qui louent l’infrastructure réseau d’un des trois précités, histoire de se tailler une place sur le saturé mais toujours porteur marché télécoms.

Parmi ces MVNO, il en est un qui se taille la part du lion (sans faire allusion à l’iconographie communautaire) : Telenet Mobile, lancé en 2006 par le câblo-opérateur flamand, et qui squatte les antennes et spectres de Mobistar. Et, surtout, qui ne cesse de chiper des clients aux trois grands mieux établis, année après année…

Un seul chiffre l’atteste : les résultats annuels de 2013 font état d’un très respectable 750.000 clients mobiles. Soit + 44 % en un an…

Pourquoi donc ? Deux mots. King et Kong. Nous sommes en 2012, et Telenet gifle la concurrence avec ses deux nouveaux forfaits mobiles. Alors que les rivaux s’engluent à proposer moult plans tarifaires peu clairs et indéchiffrables, Telenet simplifie tout : King se destine à l’utilisateur léger à moyen, Kong au gros consommateur mobile. Des prix ronds pour du data, des SMS et des minutes en suffisance pour l’époque, qui semblent coquets aujourd’hui, mais eurent l’effet d’un sérieux coup de botte dans la fourmilière à l’été 2012…

Demandez-le à n’importe quel observateur plus au moins neutre et renseigné : la baisse des prix des abonnements GSM, que la Belgique accueille en souriant depuis deux ans, porte deux sceaux : celui de la loi télécoms d’octobre 2012 (en très grande partie), puis, en embuscade, celui de King et Kong de Telenet.

King Supersize, le forfait qui peut faire mal

Il n’est donc pas anodin de voir un intérêt vif, du moins côté flamand, lorsque le câblo annonce un renouvellement de King et Kong, comme avant-hier. Pourtant, n’importe quel Bruxellois ou Wallon peut devenir client Telenet Mobile s’il l’entend. Pourtant bis : après analyse, selon nous, l’offre King Supersize est peut-être, tout simplement, la meilleure du marché belge. Jugez par vous-même :

King. Le petit forfait de Telenet ne bouge pas : il propose toujours 150 minutes d’appel, 10.000 SMS et 1 Go de data pour 15 €. C’est (devenu) moyen, et la concurrence fait désormais au moins aussi bien. En revanche…

King Supersize : … voilà qui va la secouer un peu. Telenet lance l’option Supersize qui, pour 5 € de plus par mois, dédouble tous les paramètres de l’abonnement. Donc, pour 20 € par mois, vous avez droit à 300 minutes, 2 Go de data et 20.000 SMS.

Kong. Pour les utilisateurs intensifs, la bonne nouvelle est double : ils gagnent non seulement plus de minutes (3.000 au lieu de 2.000), d’Internet mobile (3 Go au lieu de 2) et de SMS (30.000 au lieu de 10.000), mais ils payeront aussi 5 € de moins, soit 45 € par mois.

Le tout en 4G

Enfin, point important : comme on pouvait s’y attendre, la 4G, que Mobistar lancera ce 31 mars, rejaillira sur ses partenaires, dont Voo Mobile et bien entendu Telenet. King et Kong sont donc des forfaits 4G-Ready, sans aucun surcoût client.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be