Un quart des cafés rayés de la carte : vers un tsunami de faillites sans réouverture le 1er mai

Cafés et restos veulent rouvrir le 1er mai pour éviter un tsunami de faillites.

deconfinement confinement
©Jean Luc Flemal
L’Horeca est littéralement à l’agonie. C’est clair, indique la fédération Brasseurs belges, se basant sur une enquête menée par le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité