Prix de l'énergie: le gouvernement wallon instaure une prime simplifiée pour l'installation d'un système de chauffage

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi, en première lecture, le projet d'arrêté instaurant des aides pour le remplacement d'un système de chauffage, en supprimant l'obligation de réaliser un audit énergétique au préalable. Par ailleurs, la prime pour la réalisation d'un audit énergétique sera augmentée.

Prix de l'énergie: le gouvernement wallon instaure une prime simplifiée pour l'installation d'un système de chauffage
©Shutterstock

Selon les ministres de l'Energie Philippe Henry (Ecolo), et du Logement Christophe Collignon (PS), il s'agit à la fois d'un soutien pour faire face à l'urgence, dans un contexte de prix très élevé de l'énergie, et de la mise en œuvre de mesures prévues dans le Plan de relance de la Wallonie.

Le budget prévu est de 16 millions d'euros pour la période 2022-2023.

Jusqu'ici, pour avoir accès aux primes habitations qui portent sur les systèmes de chauffage, la réalisation d'un audit est un préalable obligatoire, ainsi que le respect d'un ordre des travaux, où souvent les systèmes de chauffage n'interviennent que dans les deuxième ou troisième bouquets de travaux préconisés par l'audit.

Par conséquent, le gouvernement de Wallonie a décidé de retirer temporairement la condition de l'audit pour accéder aux primes chauffage, en réponse à la crise des prix de l'énergie.

La mesure a déjà été adoptée par le gouvernement pour les personnes sinistrées, afin de les aider au remplacement de leur système de chauffage détruit par les inondations. Pour ces derniers, la mesure est d'application pour des factures d'installation situées entre le 13/07/2022 et le 30/06/2023. Elle est à présent étendue à l'ensemble des consommateurs wallons, qui disposeront de factures d'installation entre l'entrée en vigueur du texte (publication en juin) et le 30 juin 2023.

Selon Philippe Henry, cela n'obère pas l'objectif 2030 ou 2050 repris dans la stratégie de rénovation à long terme de la Wallonie et n'est pas en contradiction avec les objectifs du système de primes mis en œuvre en 2019. Le recours à un audit reste recommandé dans une approche de rénovation globale et le soutien à l'audit est confirmé.

Pour avoir accès aux primes soutenant les travaux de rénovation énergétique plus conséquents, un audit énergétique préalable reste même obligatoire, a souligné le ministre.

Le coût de cet audit constitue cependant un frein pour une série de ménages. L'intervention régionale est majorée: selon la catégorie de revenus, la prime pour l'audit pourra aller de 150 à 900 euros (contre 110 à 660 euros actuellement). Cette augmentation de l'intervention régionale dans le coût d'un audit est valable pour des factures d'installation situées entre la date d'entrée en vigueur du texte, estimée en juin 2022, et le 30 juin 2023.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be