Le gouvernement débloque 82 millions d'euros pour aider Infrabel et la SNCB à faire face à la flambée des prix de l'énergie

Cette enveloppe permettra également de couvrir d'autres dépenses comme l'indexation des salaires.

La Rédaction avec Belga
Le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo).
Le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo). ©BELGA

Dans le cadre du contrôle budgétaire, le gouvernement fédéral a décidé de libérer 82 millions d'euros pour permettre à la SNCB et à Infrabel de faire face à la flambée des prix de l'énergie et à l'indexation des salaires de leur personnel, indique le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo). La hausse des prix de l'énergie n'a pas seulement un effet important sur les ménages, mais aussi sur les grands consommateurs d'énergie tels que la SNCB et Infrabel. En 2020, ce dernier a ainsi acheté un total de 1470 GWh d'électricité, soit à peu près la consommation de 490 000 ménages.

Les entreprises ferroviaires belges sont en outre l'un des plus grands employeurs de Belgique, avec 28 000 cheminots. L'adaptation de leur salaire à l'évolution du coût de la vie, dans le cadre de l'indexation automatique, a donc un impact important sur leurs finances, justifie le ministre.

"La mobilité est une liberté. Alors que les prix à la pompe montent en flèche, je veux que chaque Belge puisse continuer à circuler le plus facilement possible. Et le train fait partie de la solution. Avec les décisions de ce contrôle budgétaire, les entreprises ferroviaires reçoivent un soutien financier supplémentaire pour supporter le coût additionnel des prix élevés de l'énergie et de l'indexation des salaires de leurs employés. Cela leur permettra de continuer à travailler dans la sérénité, au profit de la mobilité ferroviaire", conclut-il.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be