La Belgique a bloqué pour 200 milliards d'euros de transactions et actifs russes

Depuis le début du train de sanctions occidentales contre la Russie, la Belgique a bloqué pour 196,4 milliards d'euros de transactions interdites et gelé 2,7 milliards d'euros d'actifs russes dans notre pays, selon des chiffres du ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), relayés mardi par le journal De Standaard.

La Belgique a bloqué pour 200 milliards d'euros de transactions et actifs russes
©BELGA

Les actifs gelés sont liés aux 877 personnes et 62 entités reprises sur la liste de sanctions individuelles (gel des avoirs et interdiction d'entrer sur le territoire de l'UE) dressée par l'Union européenne.

Les transactions bloquées sont la conséquence des restrictions imposées par l'Union européenne, comme l'interdiction imposée à plusieurs banques russes d'accéder aux marchés européens des capitaux.

Les douanes belges ont également contrôlé, depuis l'adoption des sanctions, 23.191 conteneurs dans les ports belges. Dans trois d'entre eux, des biens de luxe, interdits d'exportation vers la Russie, ont été retrouvés. A Anvers, 1.400 containers attendent encore d'être contrôlés et à Zeebrugge, 1.100 doivent encore l'être. Dans ce port, qui fait figure d'importante plateforme logistique automobile européenne, une dizaine de voitures de luxe sont également immobilisées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be