Les cryptomonnaies ont convaincu dans notre pays : 500.000 Belges ont déjà investi !

Une étude de la Banque centrale européenne démontre qu'en zone euro, un ménage sur dix a investi dans les cryptomonnaies. En Belgique, les chiffres observés sont similaires.

La Rédaction
Si les ménages à hauts revenus sont plus susceptibles de détenir des cryptomonnaies, les ménages à faibles revenus en possèdent aussi et dans une proportion plus élevée que les ménages à revenus intermédiaires.
Si les ménages à hauts revenus sont plus susceptibles de détenir des cryptomonnaies, les ménages à faibles revenus en possèdent aussi et dans une proportion plus élevée que les ménages à revenus intermédiaires. ©Shutterstock

Environ un ménage européen sur dix a investi dans des cryptomonnaies comme le bitcoin, selon une étude de la Banque centrale européenne publiée mardi, soulignant l'appétit pour ces placements hautement risqués victimes ce mois-ci d'un spectaculaire plongeon des cours. Ces nouveaux actifs attirent les particuliers, y compris dans les couches sociales modestes, mais "ne valent rien" et ne reposent sur "aucun havre de sécurité", a averti dimanche la présidente de l'institut monétaire, Christine Lagarde.

"Jusqu'à 10 % des ménages pourraient posséder des cryptomonnaies" en zone euro, selon l'étude menée par la BCE dans six grands pays - Belgique, Allemagne, Espagne, France, Italie et Pays-Bas. La proportion varie selon les pays étudiés, entre 6 % en France, 9 % en Allemagne et près de 15 % aux Pays-Bas.

La plupart des investisseurs privés ont déclaré détenir moins de 5 000 euros de cryptoactifs, avec une légère prédominance des avoirs modestes, soit moins de 1 000 euros. A l'autre extrémité, environ 6 % ont confirmé y avoir investi plus de 30 000 euros.

Autre enseignement : si les ménages à hauts revenus sont plus susceptibles de détenir des cryptomonnaies, les ménages à faibles revenus en possèdent aussi et dans une proportion plus élevée que les ménages à revenus intermédiaires.

Le profil de l'investisseur type : un jeune homme avec un haut niveau d'instruction et de connaissance de la sphère financière.

Cette étude, insérée dans le rapport semestriel sur la stabilité financière qui sera publié mercredi, intervient alors que la BCE a récemment plaidé pour une régulation mondiale de ce jeune secteur présentant un risque pour les finances des ménages en particulier.

En dépit d'évolutions en yo-yo sur le marché, la capitalisation boursière mondiale des cryptoactifs a atteint plus de 2 500 milliards d'euros fin 2021, sept fois plus qu'un an auparavant.

La dynamique du secteur fait qu'il existe aujourd'hui plus de 16 000 cryptoactifs en circulation, avec dix nouveaux lancés chaque jour en moyenne, selon l'étude.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be