La police judiciaire saisit pour la première fois des NFT en Belgique

La Police judiciaire fédérale (PJF) de Flandre orientale a saisi pour la première fois des NFT (des objets numériques certifiés uniques et infalsifiables par la technologie "blockchain") après des perquisitions dans le cadre d'une enquête pour blanchiment d'argent, a-t-elle annoncé mardi.

La police judiciaire saisit pour la première fois des NFT en Belgique
©AFP

Lors de deux perquisitions domiciliaires dans le cadre de cette enquête, la PJF de Flandre Orientale a saisi au total plus de 547.000 euros de biens. Il y avait une grande quantité de pièces d'argent et d'or (d'une valeur de 346.000 euros) et des crypto-monnaies (d'une valeur de 175.000 euros), ainsi que des NFT (d'une valeur de 26.000 euros). C'est la première fois que la police belge saisit des NFT.

Les NFT sont des objets numériques certifiés uniques et infalsifiables par la technologie "blockchain). Le principe est souvent appliqué à l'art numérique et aux objets de collection, ce qui permet également de spéculer sur leur valeur. L'acheteur peut également revendre à son tour le NFT sur un marché actuellement non réglementé par le biais de sa preuve de propriété.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be