La suppression de l'avantage fiscal pour la résidence secondaire sur la table

La suppression de l'avantage fiscal sur un emprunt pour une résidence secondaire est sur la table des discussions budgétaires du gouvernement fédéral, a confirmé le ministre des Finances Vincent Van Peteghem, jeudi dans l'émission Villa Politica (VRT).

Belga
La suppression de l'avantage fiscal pour la résidence secondaire sur la table
©Shutterstock

Le gouvernement fédéral est en train de plancher sur son budget 2023. Dans un contexte difficile, la Vivaldi est à la recherche de nouvelles recettes. Le gouvernement cherche à réduire son déficit de 4 milliards.

Le vice-Premier CD&V n'est pas entré dans les détails, mais a évoqué, outre la suppression de l'avantage fiscal sur les résidences secondaires, une réforme du régime des droits d'auteur. Selon De Tijd, une augmentation de la taxe sur ces revenus mobiliers de 0,15 à 0,21 % est également sur la table. Selon Vincent Van Peteghem, des économies sont également envisagées, y compris dans les pensions et sur le marché du travail.

Le ministre des Finances doit aussi plancher sur les premiers éléments d'une future réforme fiscale. Le Premier ministre Alexander De Croo a confirmé mardi à l'Université de Gand mardi que cette réforme faisait bien partie des discussions. On ignore jusqu'où l'équipe fédérale ira, mais selon le vice-premier CD&V, le gouvernement "doit s'entendre sur ce que nous ferons dans la période à venir".

Vincent Van Peteghem a également indiqué que le gouvernement devait prendre des mesures supplémentaires "pour protéger les familles, les entreprises et les célibataires". Une exonération des cotisations sociales pour les entreprises est aussi l'une des options. À cette fin, le ministre des Finances s'intéresse aux rentrées attendues de la taxation des surprofits engrangés par les producteurs d'énergie. Mais ce point fait aussi partie des discussions.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be