Ryanair quitte définitivement Brussels Airport: 59 emplois menacés

La compagnie aérienne irlandaise a mis ses menaces à exécution. Certaines destinations estivales pourraient aussi passer à la trappe

Les 15 avions Ryanair basés à Charleroi seront "cloués au sol" ce week-end, selon la CNE-2
©BELGA

C'était dans... l'air. Ryanair a mis ses menaces à exécution. Dans son bras de fer avec la direction de l’aéroport, la compagnie à bas coûts avait annoncé qu’elle entendait se retirer de l’aéroport national si elle n’obtenait pas de meilleures conditions. Pour le syndicat ACV, qui a fait part de cette annonce fracassante, il existe “une forme de concurrence déloyale entre l’aéroport de Charleroi et Brussels Airport”. Le syndicat dénonce aussi les taux de taxation désormais “irréalistes à Charleroi”. “Ryanair fait bon usage de ces tarifs bon marché dans les aéroports secondaires pour faire du profit.”

Le PDG de Ryanair, Michael O’Leary, a déjà invoqué la hausse des coûts et des taxes à l’automne dernier à Brussels Airport pour fermer la base en hiver. Et il avait averti que, sans un accord avec la direction, la compagnie ne reprendrait pas ses activités l’été prochain à Brussels Airport. N’ayant obtenu gain de cause, le fantasque PDG a donc annoncé qu’il se retirait de l’aéroport national, laissant par la même occasion 59 personnes dans la douloureuse expectative de perdre leur emploi. Le syndicat ACV espère cependant que Ryanair appliquera correctement la procédure Renault, afin que des emplois alternatifs – par exemple à la base de Charleroi – puissent être recherchés.

Cette décision pourrait aussi entraîner la suppression de certaines destinations au départ de Brussels Airport. Ryanair opère des vols directs et réguliers vers 28 destinations dans 12 pays à l’aéroport Bruxelles-National Zaventem.

Ryanair explique qu’elle continuera à exploiter 12   liaisons au départ et à destination de Brussels Airport lors de l’été 2023 sur des avions basés en dehors de la Belgique. Les lieux concernés sont : Barcelone, Majorque, Berlin, Marrakech, Dublin, Pise, Gérone, Porto, Madrid, Rome, Malaga, Valence.

À ce jour, il est toujours possible de réserver des vols vers de nombreuses destinations pour l’été prochain sur le site de Ryanair, y compris vers des vols qui seront supprimés, mais on ne saurait que vous conseiller d’opter pour un départ de Charleroi ou… une autre compagnie.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be