Les investissements dans l'immobilier industriel belge ont atteint un record 2022

Les transactions sur le territoire wallon enregistrent par ailleurs une belle progression.

Actions Bourse immo
Avec un volume d'investissements d'1,025 milliard d'euros, l'année 2022 fait nettement mieux que l'année précédente (+77 %). ©Shutterstock

L'année 2022 a été marquée par des investissements records dans l'immobilier industriel en Belgique, ceux-ci dépassant pour la première fois la barre du milliard d'euros, selon le bilan annuel du marché de l'immobilier industriel et logistique en Belgique, dressé par la société de conseil en immobilier JLL.

Avec un volume d'investissements d'1,025 milliard d'euros, l'année 2022 fait nettement mieux que l'année précédente (+77 % par rapport aux 580 millions d'euros de 2021) et que la moyenne sur cinq ans (+82 %).

Plus de quatre transactions sur cinq concernaient l'an dernier des bâtiments logistiques et le volume d'investissement dans ce segment a plus que doublé par rapport à la moyenne des cinq dernières années, constate JLL. Pourtant, le nombre de transactions en 2022, soit 32, est à peine supérieur à la moyenne sur cinq ans. Le volume d'investissement record découle donc de la finalisation d'un certain nombre de transactions importantes : six dans le segment supérieur à 50 millions d'euros, dont deux dépassaient même la barre des 100 millions d'euros. Près de trois quarts (72%) du volume d'investissement de 2022 peut être attribué à des investisseurs belges, parmi lesquels des sociétés immobilières cotées en Bourse.

L'axe Bruxelles-Anvers toujours le plus important, mais...

S'agissant des prises en occupation d'espaces immobiliers, elles ont augmenté l'an dernier de 29 % par rapport à 2021 dans le segment logistique, à 1,047 million de mètres carrés. En revanche, les prises en occupation ont diminué de 31% dans le segment semi-industriel, à 1,021 million de mètres carrés.

Le secteur de la logistique est caractérisé par une pénurie d'offre. Résultat : les projets logistiques, dont une partie est construite de manière spéculative, trouvent souvent des locataires dès leur achèvement, remarque encore JLL.

Autre constat, si l'axe Anvers-Bruxelles reste le pôle logistique le plus prisé du pays (26 opérations en 2022), le volume des transactions (13 opérations) sur l'axe wallon en 2022 a atteint plus du double de celui réalisé en 2021.

Dans le segment semi-industriel, la Wallonie a également tiré son épingle du jeu. Alors que le volume de prise en occupation a diminué d'au moins 16 à 55 % en glissement annuel dans toutes les provinces flamandes, l'évolution inverse a été observée dans les provinces wallonnes, selon JLL.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be