Travail illégal et violations sociales découverts sur les chantiers de Proximus

Lors d'un contrôle à grande échelle, l'inspection sociale a constaté l'existence de travail illégal et des infractions au droit du travail chez des sous-traitants chargés par Proximus de déployer son réseau de fibres optiques, rapportent jeudi L'Echo et De Tijd.

20140929 - BRUSSELS, BELGIUM: Illustration picture shows the new Proximus logo during a press conference of Proximus to present Proximus as new brand also for Belgacom products, Monday 29 September 2014 in Brussels. Belgacom is part of the Bel20 and is the largest telecommunication company in Belgium, which is changing name for Proximus. BELGA PHOTO ERIC LALMAND
Proximus

"Nous avons inspecté 12 chantiers de construction simultanément. Nous avons constaté que 17 sous-traitants, 60 travailleurs, sept travailleurs indépendants et un stagiaire étaient actifs sur ces chantiers et nous avons détecté des violations sociales dans plus de la moitié des cas", déclare Eddy Van Herreweghe, directeur du dumping social et des réseaux de fraude à l'Inspection de l'ONSS.

À Anvers, quatre Moldaves employés illégalement ont par exemple été découverts sur un chantier naval de la zone Seefhoek surveillé par Proximus. Sur d'autres chantiers en Flandre, l'inspection sociale a constaté l'existence de travail illégal, mais aussi de violations du droit du travail et de la réglementation du chômage.

Proximus a réagi avec surprise aux conclusions de l'inspection sociale, affirmant qu'elle n'en avait pas connaissance. Le PDG de Fiberklaar, Rik Missault, se dit également surpris. "Nous effectuons de manière proactive de nombreuses inspections sur les sites de construction. Environ 90 par mois, et ce faisant, aucune violation n'a jamais été découverte", assure-t-il.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be