Proximus, Telenet et Orange se sont portés candidats auprès de l'IBPT, le régulateur du secteur des télécoms, pour l'obtention d'une licence 5G provisoire, a-t-on appris vendredi.

La mise aux enchères des nouvelles bandes de fréquences 5G a pris du retard en Belgique, en raison de la chute du gouvernement fédéral et d'une incapacité des entités fédérées à se mettre d'accord sur la répartition de la manne financière liée à ces nouvelles fréquences.

L'IBPT a proposé fin janvier une solution, pour permettre le déploiement de la 5G, via l'attribution de droits d'utilisation provisoires. Le régulateur avait invité les parties intéressées à se porter candidates à l'obtention de ces licences provisoires avant ce 28 février, 10h.

Proximus, Telenet et Orange ont confirmé s'être portés candidats. L'IBPT va maintenant analyser la recevabilité des candidatures et se prononcera par la suite.