Le gouvernement allemand et Lufthansa sont très proches d'un accord visant à sauver le premier groupe européen de transport aérien, plombé par l'impact du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi soir la chancelière Angela Merkel.

"Une décision est attendue sous peu mais je ne peux pas donner de détails sur les discussions en cours", a déclaré Mme Merkel lors d'une conférence de presse à Berlin à propos de ce plan, qui pourrait aboutir à une nationalisation partielle de la compagnie.