Les domiciles de Pierre Meyers et Marc Beyens, deux anciens managers de Nethys, ont été perquisitionnés dans le cadre de la plainte pour abus de biens sociaux qui avait été déposée à l'automne 2020 contre trois anciens dirigeants de Nethys par Renaud Witmeur et Laurent Levaux, alors les nouveaux dirigeants de la filiale de l'intercommunale liégeoise Enodia (ex-Publifin), annonce L'Echo.

La plainte était liée à un projet de construction d'une centrale électrique dans le Nord-Kivu, au Congo. En 2016, Marc Beyens et Pierre Meyers avaient constitué avec Stéphane Moreau, alors CEO de Nethys, la société Electrique du Bassin d'Ivugha (EBI) pour mener le projet à bien. Elicio, filiale de Nethys, y avait également pris une part du capital. Pierre Meyers présidait alors le conseil de Nethys.

"Nous sommes soulagés, Pierre et moi, car cela signifie que la machine judiciaire se met enfin en route, que nous allons connaître le contenu de la plainte et être entendus", a réagi Marc Beyens auprès du journal économique. "Cela nous permettra alors de porter plainte à notre tour contre messieurs Witmeur et Levaux, pour calomnie et diffamation."