Le front commun syndical ne prendra pas part à la prochaine réunion de concertation sociale prévue mercredi. Les syndicats ne souhaitent plus négocier avec le patronat une norme salariale de 0,4 %, calculée par le Conseil central de l'économie. "Il est impossible de négocier des augmentations salariales suffisantes à l'intérieur d'un carcan aussi étriqué", affirment-ils mardi dans un communiqué.