C'est le soulagement du côté des syndicats qui craignaient la fermeture de nombreux magasins en Belgique, voire un départ de Blokker du pays. Le nouveau propriétaire n'a pas d'expérience dans le commerce de détail.

Quand le grand patron et propriétaire d'une entreprise se déplace pour assister à un conseil d'entreprise extraordinaire, c'est souvent que l'heure est grave. Michiel Witteveen, le propriétaire néerlandais de Blokker, a toutefois fait ce mardi aux syndicats belges une annonce moins catastrophique que prévu, puisqu'un scénario de fermetures de magasins, voire d'un désengagement total de Belgique, était craint.

Les 123 magasins Blokker de Belgique et du Luxembourg sont vendus à Dutch Retail Groep pour un montant non communiqué. Ils vont changer de nom et s'appeler Mega World. La stratégie commerciale sera également adaptée en formule discount. Aucun magasin ne fermera ses portes.

Voici le logo de la nouvelle enseigne

© D.R.

"Au cours des cinq dernières années, le chiffre d'affaires et les résultats des magasins Blokker de Belgique et du Luxembourg ont été mis sous pression par un environnement de marché particulièrement difficile. Malgré de multiples mesures et initiatives, nous ne sommes pas parvenus à inverser cette tendance. En raison des pertes encourues, il n’était pas envisageable de poursuivre dans cette voie sans prendre des mesures drastiques. L’acquisition de nos points de vente par Dutch Retail Groep et leur conversion à l’enseigne discount Mega World offriront les multiples avantages de la continuité, tant aux magasins qu’à leurs collaborateurs. Suite à la cession de Blokker Belgique, le management de Blokker Nederland pourra se concentrer exclusivement sur l’optimisation de l’enseigne Blokker aux Pays-Bas", a commenté Michiel Witteveen dans un communiqué.

"Je suis convaincu que la formule du discount est promise à un grand avenir en Belgique, et je me réjouis de collaborer avec l’équipe de Blokker Belgique. Aucun magasin ne fermera ses portes et je suis sûr que cette nouvelle formule nous permettra d’assurer le développement et la rentabilité de cette entreprise", a indiqué Dirk Bron, le directeur de Dutch Retail Groep.

Les Mega World ouvriront en mai

"Le transfert vers Dutch Retail Groep se fait aujourd'hui mais l'ouverture officielle des Mega World est prévue en mai. Les conditions d'emploi et salariales du personnel sont garanties pour un an", précise Anne-Marie Dierckx, permanente CNE. Pas de pertes d'emplois, donc, et une rénovation d'un coup des 123 magasins belges et luxembourgeois. Quatre surfaces différentes de magasins cohabiteront sous la nouvelle bannière.

"On nous a parlé d'un objectif de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires sur cinq ans, sans plus de détails. On nous a aussi dit qu'au vu des 26 millions de pertes de l'année dernière, c'était soit cette solution, soit aller à la catastrophe", précise la syndicaliste qui a eu l'impression que le nouvel homme fort, Dirk Bron, était particulièrement pressé. "La grande ouverture aura lieu officiellement en mai, mais le nom Mega World va déjà apparaître avant cela, très rapidement."

Le permanent Setca, Christophe Bouvier, apporte des informations complémentaires. "Le nouveau propriétaire nous a dit avoir conclu des accords avec des marques comme Nike, Reebok, Philips pour vendre leurs produits. Ils seront achetés par lots, à bas prix. On parle de vendre des t-shirts, des chaussettes, des boxers, des vélos, des appareils électroménagers. En tout cas, plus d'articles de décoration en rayon. Cela fait penser à une formule d'outlet."

"Nous n'avons pas le montant de la transaction mais on nous a expliqué que Dirk Bron voulait au départ ne racheter que 65 magasins Blokker et puis un accord sur l'ensemble des magasins a été conclu", signale Christophe Bouvier.

Le nouveau propriétaire ne croit pas dans la vente en ligne

Comme ses homologues, la permanente CGSLB Vicky Hendrick se dit "soulagée" de cette annonce. Mais elle s’interroge sur le profil du nouveau propriétaire Dirk Bron, qui se lance dans le retail, un secteur en difficulté. "Son groupe n'a pas de structure, ce qui implique qu'il passera sans doute par des intermédiaires pour gérer les magasins. Dirk Bron se dit confiant d'arriver à redresser la barre dans les six mois. Il nous a fait savoir qu'il ne croyait pas au concept de vente en ligne. Il devrait cependant y avoir la possibilité de faire des achats via Internet dans les Mega World mais les commandes devront être retirées en magasin."

En 2006, Dirk Bron , qui avait été propriétaire des magasins Aktiesport , avait acheté quinze magasins de vêtements Superconfex belges, une ensaigne qui a depuis disparu.

Fin décembre, Michiel Witteveen avait déclaré dans un quotidien néerlandais que "la Belgique est un problème". Sur les 119 magasins belges, seuls 6, en effet, sont rentables. Les pertes financières de Blokker depuis des années sont considérables et chroniques. Celles de 2019 se montent à 26 millions d'euros.

En 2017, Blokker avait fermé 63 magasins en Belgique. Une stratégie visant à relancer l'enseigne, avec de nouveaux produits en rayons et un petit relooking des magasins, avait été testée, avec succès semble-t-il, dans la région de Louvain. Mais elle n'avait pas été mises en œuvre dans les autres Blokker belges.