Le patron de Lufthansa Carsten Spohr est arrivé vendredi vers 11h40 au 16 rue de la Loi. Il doit y évoquer avec le gouvernement le sort de Brussels Airlines, filiale du géant allemand, qui a annoncé une restructuration qui menace un millier d'emplois, soit un quart de son personnel. 

M. Spohr était notamment accompagné du CEO de la compagnie belge, Dieter Vranckx.

De l'autre côté de la table se trouveront la Première ministre Sophie Wilmès, le ministre des Finances Alexander De Croo et la ministre de l'Emploi Nathalie Muylle. Une aide d'État d'au moins 290 millions pour Brussels Airlines sera notamment au menu des discussions. Le gouvernement espère obtenir des garanties notamment en termes d'emploi, tandis que l'homme fort de Lufthansa est lui opposé à l'immixtion du politique dans les affaires économiques.

Il s'agit d'une première rencontre entre les acteurs du dossier, la possibilité de parvenir à un accord à l'issue de celle-ci est donc faible.BRUXELLES 15/05 (BELGA)