Tout au plus 1 647 faillites ont été enregistrées au premier trimestre 2021, soit une diminution de 44% par rapport à la même période l'an dernier, selon les derniers chiffres du bureau d'informations commerciales Graydon. Les chiffres n'avaient plus été aussi bas depuis 2000. "Ce taux surréaliste ne reflète en rien la réalité économique", note d'emblée Graydon. En mars également, le nombre de faillites avait connu une diminution de 34% par rapport à mars 2020.

La tendance à la baisse est clairement visible dans tous les secteurs, y compris l'horeca, durement touché par la crise du coronavirus. Le nombre de faillites y a diminué de 56 %.

En parallèle, les enquêtes régulières de la Banque Nationale et les mesures de Graydon montrent que de nombreux secteurs souffrent évidemment d'importantes baisses de chiffre d'affaires. Celles-ci "dépassent les secteurs couramment cités, comme l'horeca et l'événementiel", note Graydon.

En situation économique normale, 5 % des entreprises connaissent de grandes difficultés. Les modèles de Graydon indiquent que ce taux est maintenant monté à 20 %.

Au cours du dernier trimestre, Graydon a remarqué quelques changements importants parmi les sociétés en faillite. Par exemple, 14 % d'entre elles avaient plus de 25 ans, contre 11 % à la même période en 2020. En outre, des entreprises beaucoup plus grandes ont déposé le bilan.