Economie Il existe d’autres solutions, plus rentables que le compte épargne classique.

Le Belge a autant une brique dans le ventre… qu’un compte épargne où sommeillent ses économies ! Et ce qui est vrai pour lui l’est aussi pour ses enfants : pour leur assurer un bon départ dans la vie, leur permettre de voler de leurs propres ailes notamment en les aidant à acquérir leur premier logement, c’est le plus souvent via un compte épargne que passent les parents, même si cette formule ne rapporte plus guère.

Un calcul certes rassurant, mais peu rentable. C’est dommage, car mettre de côté pour sa descendance est généralement du très long terme (15-20 ans), il y a donc moyen de gagner davantage à partir de ces versements réguliers - en moyenne 40 €mois/enfant - que les 0,11 % (!) de taux d’intérêt actuel de l’épargne classique, en osant choisir du placement, un fifrelin plus risqué mais à bien meilleur rendement.

(...)