Economie

Le conseil d'administration de Proximus a l'intention de proposer un nouveau mandat de CEO à Dominique Leroy, a-t-on appris lors de l'assemblée générale des actionnaires de l'opérateur historique.

Un comité d'accueil composé de syndicalistes rouges, verts et bleus était présent à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires de Proximus. Pour rappel, un plan de restructuration menace l'emploi au sein de l'opérateur télécoms historique. On évoque un total de 1900 emplois menacés, qui seraient partiellement compensés par 1250 engagements.

A l'occasion de cette assemblée générale, Stefaan De Clerck, le président du conseil d'administration de Proximus, a annoncé que la prolongation du mandat d'administrateur de Dominique Leroy serait mise au vote en fin d'AG. Un vote que la CEO a remporté haut la main, avec 98,51% de "pour".

Pour rappel, Dominique Leroy a entamé un double mandat de six ans de CEO et d'administrateur de Proximus, en janvier 2014. Ces deux mandats arriveront donc à leur terme en janvier 2020.

Un mandat de CEO probablement renouvelé

Plus important, ce renouvellement en tant qu'administrateur laisse présager une prolongation du mandat de CEO de Dominique Leroy. "Le fait que nous proposions aujourd'hui son renouvellement en tant que membre du conseil d'administration est une indication claire que le conseil d'administration a également l'intention de lui demander de renouveler son mandat en tant que CEO", a indiqué Stefaan De Clerck.

Pour rappel, Charles Michel avait dénoncé le fait d'avoir été mis devant le fait accompli lorsque l'annonce de la restructuration chez Proximus avait fuité dans la presse. Il semblerait donc que cet épisode n'empêchera pas Dominique Leroy de rempiler pour un nouveau mandat de CEO.

Techniquement, c'est l'AG qui nomme les administrateurs. En revanche, c'est le conseil d'administration qui nomme le CEO. Cette décision sera donc formalisée plus tard.