Economie À la tête d’IPM Group ( La Libre Belgique, DH, DH Radio, Paris Match Belgique…), François le Hodey, son CEO, est aux premières loges de la numérisation croissante des métiers de l’information. Sous sa houlette, le groupe familial s’est profondément transformé ces dernières années, en faisant entrer l’activité de presse historique de plain-pied dans l’ère numérique mais aussi en développant de nouvelles activités, notamment dans les domaines du voyage, du divertissement, des services et des paris sportifs. Avec à la clé une très forte croissance du chiffre d’affaires du groupe ces six dernières années : "60 % du chiffre d’affaires actuel d’IPM provient d’activités qui n’existaient pas il y a six ans. La taille du groupe a quasi doublé durant cette période". Un groupe dont il entend bien conserver dans les années à venir le caractère "familial". Quand il ne travaille pas à la transformation de son groupe, ce père de quatre enfants - quatre fils - prend parfois un peu temps pour se ressourcer. Avec un endroit de prédilection. "J’aime la Bretagne, ses paysages, la force de sa nature un peu tourmentée, son authenticité aussi", nous explique-t-il. Âgé de 62 ans, pense-t-il déjà à sa succession ? "Oui, mais c’est trop tôt… Je n’arrêterai jamais de travailler, quand IPM sera confiée à une nouvelle génération, je rejoindrai une start-up ou une association, et j’aimerais aussi écrire. En tout cas, je resterai actif, j’aime construire, interagir, partager", conclut-il. François le Hodey est l'invité du week-end de La Libre.