Il a en effet conclu un accord de dix ans avec Engie pour l'achat d'électricité renouvelable, ce qui permettra d'éviter l'émission au total de 1.150.000 tonnes de CO2, annoncent les deux entreprises mardi. A partir du 1er janvier prochain, l'énergie renouvelable sera produite à partir de Norther, le parc éolien offshore de la mer du Nord. Ineos s'engage à l'achat à long terme de 84 MW, qui alimenteront ses sites de production existants mais aussi, ultérieurement, le Projet ONE, un investissement du groupe chimique dans deux usines de pointe pour la production d'éthylène et de propylène à Anvers.

"Le Projet ONE sera le complexe chimique le plus efficace en termes d'énergie de son genre en Europe, utilisant les technologies les plus récentes. Notre unité de déshydrogénation du propane a été conçue avec un niveau d'électrification maximal, ce qui permet d'éliminer pratiquement les émissions indirectes en utilisant uniquement de l'électricité verte", explique John McNally, patron d'Ineos Project ONE.

"Ce contrat illustre également la forte ambition d'Engie d'accroître le développement des énergies renouvelables en Belgique, puisque plusieurs accords d'achat d'énergie ont été signés avec de grandes entreprises au cours des derniers mois", complète Philippe van Troeye, CEO d'Engie Benelux.

L'accord permettra de réduire l'empreinte carbone de l'entreprise en Belgique de 1.150.000 tonnes de CO2, ce qui équivaut à retirer 100.000 voitures de la circulation. Il s'agit du premier d'une série d'investissements environnementaux de l'entreprise, prévient Ineos.