Environ 130 travailleurs sont actifs sur le site d'Eupen, une trentaine d'employés et environ 90 ouvriers

EUPEN La CNE craint la suppression d'emplois sur le site de la chocolaterie Jacques à Eupen, a-t-elle annoncé mardi, à la veille d'un conseil d'entreprise extraordinaire.

La CNE s'attend à l'annonce de mauvaises nouvelles lors du CE convoqué chez Sweet Products Chocolate (Chocolaterie Jacques) mercredi.

"Le point à l'ordre du jour est intitulé : 'Prévision des volumes pour le site d'Eupen', généralement, lorsque l'on augmente les volumes, les entreprises ne convoquent pas un conseil d'entreprise extraordinaire", explique Denis Gobert, secrétaire permanent du syndicat.

La crise sera probablement évoquée mercredi par les dirigeants de l'entreprise mais le syndicat estime que cette dernière a bon dos.

"Nous n'avons pas constaté de diminution de la consommation de chocolat. La crise n'explique pas tout. Dans ce cas, on parle plutôt de mauvais choix stratégiques. L'erreur est d'avoir arrêté la fabrication du chocolat sur le site d'Eupen, en limitant l'activité au moulage et à l'emballage", ajoute Denis Gobert qui estime que ces activités n'engendrent pas ou peu de bénéfice.

Du côté de la FGTB, on souhaite prendre connaissance des décisions qui seront annoncées mercredi avant de prendre position.

Environ 130 travailleurs sont actifs sur le site d'Eupen, une trentaine d'employés et environ 90 ouvriers.

© La Dernière Heure 2013