La Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle validait le projet de l'Allemagne visant à recapitaliser Lufthansa, premier groupe de transport aérien du continent, à hauteur de 6 milliards d'euros, pour surmonter la crise liée au coronavirus.

Cette mesure fait partie d'un plan de sauvetage plus vaste, qui prévoit aussi une garantie d'État sur un prêt de 3 milliards d'euros, que l'Allemagne envisage d'accorder à la compagnie dans le cadre d'un régime d'aide déjà approuvé par Bruxelles en mars, explique l'exécutif européen dans un communiqué.