Economie

La direction et les syndicats du producteur de fils et câbles en acier Bekaert ont conclu, mardi, un préaccord sur le plan social, rapporte De Tijd.

L'information a été confirmée à Belga par le délégué syndical Piet Decavele (ACV Metea). Selon le syndicaliste, il y aura 125 licenciements secs: 95 chez les ouvriers et 30 chez les employés. Initialement, Bekaert envisageait la suppression de 250 emplois en Belgique.

Le préaccord a été conclu dans la nuit de lundi à mardi. Des assemblées du personnel sont prévues mardi après-midi dans plusieurs usines.

Il y aura des licenciements secs dans l'usine de Zwevegem pour la première fois, selon M. Decavele.

Certains travailleurs pourraient bénéficier du système de chômage avec règlement d'entreprise (RCC). Des primes de départ et des possibilités de départ volontaire sont aussi prévues par le préaccord.


Le personnel se prononcera sur le préaccord la semaine prochaine.

"Les réactions sont partagées. Pour certains, c'est un bon accord; pour les personnes concernées par un éventuel licenciement sec, ça ne l'est naturellement pas", a indiqué à Belga le délégué syndical Piet Decavele (ACV Metea).

Jeudi, une concertation aura encore lieu entre la direction et les syndicats.

En début de semaine prochaine, le personnel votera donc pour ou contre le préaccord.