La liste des chefs d'inculpation est longue: faux en écriture, blanchiment, fraude fiscale, infraction à la loi des sociétés et association de malfaiteurs

BRUXELLES Le parquet de Turnhout poursuit la banque française Société Générale pour une fraude fiscale à grande échelle pour plus de vingt sociétés en Belgique. Le parquet a confirmé l'information au Tijd. La fraude s'élève à 89 millions d'euros. L'information est relayée par l'Echo. Des sociétés tant flamandes que bruxelloises et wallonnes auraient été vendues par le bureau belge de la Société Générale à des hommes d'affaires suédois qui n'ont jamais payé l'impôt des sociétés. Selon le parquet, la Société Générale a fourni les fausses pièces nécessaires, les structures avec des hommes de paille et les comptes en banque pour les flux d'argent litigieux.

Le parquet de Turnhout poursuit 35 personnes et entreprises. Outre la Société Générale, on parle aussi du groupe d'immobilier coté en Bourse Atenor Group et son patron Stéphan Sonneville.

La liste des chefs d'inculpation est longue: faux en écriture, blanchiment, fraude fiscale, infraction à la loi des sociétés et association de malfaiteurs.

Tous les inculpés doivent comparaître le 10 septembre devant la chambre du conseil de Turnhout. La période litigieuse se situe entre 1999 et 2002.

Dans une réaction écrite, une porte-parole de la Société Générale indique qu'il s'agit "d'une vieille affaire dans laquelle la banque elle-même est la victime de fraudes d'autres personnes".

© La Dernière Heure 2010