Plus de 800 candidats à l'expatriation étaient réunis mardi à Bruxelles à l'occasion du forum Destination Canada, organisé par le gouvernement canadien en collaboration avec les services publics de l'emploi et de la mobilité internationale en Belgique.

Les futurs expatriés ont pu bénéficier de la présence d'employeurs, de représentants des provinces et territoires canadiens, d'experts de la mobilité et d'organismes d'aide à l'établissement afin de préparer leur projet de mobilité internationale.

Après avoir tenu à Paris un colloque similaire, auquel plus de 2.000 candidats à l'immigration se sont présentés, des ressortissants et entrepreneurs canadiens ont présenté à Bruxelles leurs provinces et territoires respectifs ainsi que les domaines professionnels en pénurie dans ces régions. Les centaines d'invités ont ensuite pu rencontrer et échanger leurs coordonnées avec des potentiels futurs employeurs.

Des centaines de postes sont à pourvoir notamment dans les domaines de l'enseignement, de l'hôtellerie-restauration, des transports, des technologies de l'information, de la construction et d'autres sphères. Des employeurs venus de tous les territoires et provinces canadiens, à l'exception du Québec, ont ainsi pu afficher près de 500 descriptions de postes à l'attention des 840 candidats sélectionnés à Bruxelles pour grossir les effectifs d'entreprises outre-Atlantique. La province francophone a quant à elle conclu une entente spéciale sur l'immigration avec le gouvernement fédéral, s'excluant donc de ce programme.

En 2018, 410 Belges ont obtenu un permis de résidence permanente au Canada et 1.455 y étaient détenteurs d'un permis de travail. Au total, plus de 30.000 Belges vivent actuellement au pays du grand Nord, selon son ambassade à Bruxelles.