Economie

Le personnel au sol de la compagnie aérienne néerlandaise KLM va de nouveau se croiser les bras dimanche, entre 13h et 17h, a annoncé le syndicat FNV Luchtvaart. 

L'arrêt de travail vise à soutenir ses revendications salariales.

Des mouvements de grèves avaient déjà eu lieu lundi et mercredi, entraînant des dizaines d'annulations vols ou de retards. 

FNV exige notamment une hausse des salaires de 4%, alors que KLM propose 3%. 

Le syndicat demande également de meilleurs horaires de travail et davantage de personnel sous contrat à durée indéterminée. 

La direction estime que toutes les revendications syndicales conduiraient à une hausse des coûts de 10%.