Si les actifs financiers étaient répartis de manière égale entre tous les Belges, cela représenterait un montant net d'environ 104 000 euros par personne. Suite à la crise du coronavirus, les Belges ont pu "se forcer à épargner", selon la Banque nationale, et ainsi en 2020, 13,8 milliards d'euros ont été ajoutés aux comptes d'épargne, 12,4 milliards aux comptes courants et 7,9 milliards aux fonds d'investissement. 

En outre, l'intérêt pour les actions cotées en bourse a été notable (+6.2 milliards euros). Dans le même temps, les emprunts ont à nouveau augmenté en 2020. Le total des "engagements financiers" a augmenté de 11 milliards d'euros. La grande majorité de cette augmentation s'explique par les prêts hypothécaires. Il y a dix ans, en 2010, les actifs financiers nets des Belges s'élevaient à 827,8 milliards d'euros, soit une moyenne d'environ 75 000 euros par Belge.