Le sujet a déjà suscité pas mal de polémiques par le passé. Mais la vidéo tournée au parlement européen et qui circule depuis avant-hier sur les réseaux sociaux et YouTube vient encore ajouter un peu plus d'huile sur le feu. Des eurodéputés se présentent devant le parlement, pointent pour toucher leur indemnité puis repartent aussitôt.

Un journaliste hollandais, Tom Staal, a voulu rendre compte de ces pratiques frauduleuses en allant lui-même sur le terrain. Accompagné d'un compatriote, le député européen Daniël van der Stoep, il s'est promené dans les couloirs des parlements européens de Bruxelles et Strasbourg.

Une vidéo choc et... explosive

Le journaliste qui suspecte les euro-députés ne sera pas déçu. Comme sa vidéo en atteste, plusieurs élus ont recours à cette tricherie financière. C'est le cas de Miroslav Ransdorf (voir vidéo, à 5 minutes), membre du Parti Communiste tchèque, qui quitte le bâtiment quelques minutes seulement après y être entré. Tout cela pour percevoir son indemnité journalière, soit... 306 euros !

Mais le plus virulent (violent ?) dans le reportage, c'est sans aucun doute le député italien Raffaele Baldassarre  (voir vidéo, à 7 minutes). Visiblement mal à l'aise suite aux investigations du journaliste, l'Italien ne peut se retenir et s'en prend physiquement à son interlocuteur. Un aveu de faiblesse ?

Le député hollandais, qui a mené son ami journaliste sur le terrain, conclut : "C'est une pratique quotidienne. Des gens marchent avec des porte-documents, s'enregistrent et quittent directement le bâtiment". 

Qui a dit que le parlement européen était la poule aux œufs d'or...