Batopin ouvre mercredi les six premiers distributeurs automatiques de billets neutres du pays, répartis en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie. "Ces nouveaux points cash remplaceront progressivement les distributeurs automatiques de billets des grandes banques. Ils porteront le logo de Bancontact, une marque locale forte que tous les Belges connaissent. En plus des emplacements prévus initialement, 24 points cash supplémentaires seront ajoutés dans des endroits sensibles", annonce mercredi Batopin.

Les six premiers points cash Batopin ont été installés à Anderlecht, Gand, Lierneux, Stavelot, Nimy et Clavier. Ce nouveau réseau de cash sera déployé progressivement sur plusieurs années et sera entièrement achevé fin 2024. "Le projet Batopin veillera à ce que 95% des Belges puissent accéder à un point cash dans un rayon de moins de 5 kilomètres de leur domicile, ce qui est également la ligne directrice appliquée par la Banque Centrale Européenne (BCE). Batopin concrétisera cette ambition en déployant plus de 2.000 distributeurs automatiques de billets neutres sur quelque 700 emplacements sur l'ensemble du territoire belge", explique Batopin.

Batopin a été créée en mars 2020 à l'initiative des quatre grandes banques Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC. Dans les années à venir, elles développeront ensemble un réseau de distributeurs automatiques de billets neutres, indépendants de leurs propres agences bancaires. Batopin prendra en charge la gestion de ces distributeurs et déploiera des "points cash" neutres sur l'ensemble du pays. Les distributeurs propres à chacune des quatre grandes banques seront, quant à eux, progressivement supprimés d'ici fin 2024, précise-t-on.

"Promesse insuffisante"

Le projet Batopin, initié par Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC, s'était engagé à maintenir un point cash dans un rayon de 5 km du domicile pour 95% des Belges, souligne l'ASBL Financité de promotion d'une finance responsable et solidaire. L'ASBL estime que la nouvelle mouture du plan de Batopin, revue pendant l'été, ne tient pas ses promesses puisque les provinces de Namur et du Luxembourg sont toujours insuffisamment desservies, selon elle.

Le nombre de communes belges non desservies par un distributeur évolue positivement, puisqu'il passe de 29 à 11 communes selon le nouveau plan, reconnaît Financité qui, en revanche, conteste le fait que, la Wallonie serait la grande gagnante de cette nouvelle version puisque seules 7 communes wallonnes n'auront aucun distributeur sur le territoire, contre 9 actuellement. Cependant, avance l'ASBL, ce chiffre tient compte de tous les services, en ce compris donc les distributeurs des banques ne faisant pas partie du projet Batopin et ceux mis en place par bpost.

Financité rappelle aussi que le critère des 5 km (à vol d'oiseau) utilisé par Batopin est loin d'être une distance acceptable.

L'ASBL souhaiterait qu'au minimum 95% de la population aient accès à un distributeur offrant l'assortiment de base (retrait, dépôt) dans les 2,5 km par la route, et au minimum 98% de la population dans les 5 km par la route. Par ailleurs, selon Financité, chaque commune devrait disposer d'un nombre d'appareils équivalent à au moins un appareil par tranche de 1.500 habitants.