L'homme d'affaires Marc Coucke investit dans le fabricant néerlandais de bus électriques et de systèmes de recharge Ebusco. Cet investissement s'inscrit dans le cadre de l'introduction en bourse prévue de la société. Ebusco a annoncé jeudi qu'elle souhaitait entrer en bourse à Amsterdam. L'entreprise espère ainsi lever quelque 300 millions d'euros. Cet argent doit être utilisé pour poursuivre la croissance, y compris au niveau international. En outre, l'entreprise veut accroître la reconnaissance de son nom.

Certains investisseurs ont déjà accepté de participer à l'opération. Parmi eux figure Alychlo, le véhicule d'investissement de Marc Coucke, selon le journal économique De Tijd sur son site web et un communiqué de presse d'Ebusco. L'introduction en bourse est réservée aux investisseurs institutionnels, les particuliers ne pourront pas y souscrire.

Ebusco a été fondée il y a une dizaine d'années. Depuis, elle a mis en circulation 346 bus dans sept pays européens. Le dernier bus de la société peut parcourir environ 575 kilomètres avec une batterie pleine et devrait durer environ 25 ans. Outre les bus électriques, l'entreprise fournit également l'infrastructure de recharge des véhicules et les capacités de stockage d'énergie.

L'année dernière, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros et emploie 214 personnes. Outre le site de production de Deurne, aux Pays-Bas (dans la province du Brabant septentrional), l'entreprise dispose également d'un site externe en Chine.