Marc Coucke nie toute forme de tricherie chez Omega Pharma, entreprise qu'il a vendue en 2014 au groupe pharmaceutique américain Perrigo. 

De Standaard rapportait vendredi que, selon Perrigo, la société Omega Pharma avait embelli sa comptabilité durant des années, en notant dans ses comptes des produits invendus comme vendus.

 Il estime que les informations parues dans les médias sont tendancieuses, désobligeantes et même répréhensibles. 

Selon Marc Coucke, Perrigo tente de répercuter ses propres problèmes sur l'acquisition d'Omega Pharma.