Economie

Une (nouvelle) conséquence de l'attaque par drones d'installations pétrolières saoudiennes

Le prix maximum du gasoil de chauffage va, comme cela était attendu, fortement augmenter mercredi, d'environ 6 centimes par litre. Pour une commande d'au moins 2.000 litres, le prix maximum a été fixé à 0,7203 euro par litre, indique mardi la Direction générale Energie du SPF Economie. Une personne commandant 2.000 litres devra ainsi débourser près de 120 euros en plus si ce prix maximum est appliqué. Cette hausse est une conséquence de l'attaque par des drones d'installations pétrolières saoudiennes le week-end dernier.

Cela faisait près de quatre mois que le prix maximum du gasoil de chauffage n'avait plus atteint 0,7 euro le litre, selon les données de la Fédération pétrolière belge. Cette forte augmentation avait été annoncée. Le prix du mazout est en effet directement lié à celui du pétrole sur les marchés internationaux, qui a connu sa plus forte augmentation lundi (plus de 10%). À la suite de l'attaque d'un drone sur un site pétrolier en Arabie saoudite, environ 5% de la production pétrolière mondiale a été arrêtée. 

L'impact de cette attaque sur les prix de l'essence et du diesel ne sera, lui, perceptible que plus tard cette semaine. Il sera probablement plus modéré car ces prix dépendent de plusieurs facteurs et des seuils ont été mis en place pour atténuer les grandes fluctuations.