Economie Les prix de l’immobilier résidentiel ont continué à augmenter en 2018. Selon ING, il n’en sera pas de même cette année (+2 % seulement), ni surtout en 2020 (+1 %). Entre autres parce que les banques seront plus tatillonnes.