Economie

Le procureur du parquet de Bruxelles a confirmé au Knack que "dans le cadre d'une enquête judiciaire sur Mme Leroy, plusieurs perquisitions à domicile ont eu lieu aujourd'hui".

Aucun autre commentaire ne peut être donné sur le contenu de l'enquête.

Rappelons que la CEO sortante de Proximus a annoncé son passage à l'opérateur néerlandaise KPN il y a deux semaines. Or, un mois avant cette annonce, Dominique Leroy avait vendu des actions de son entreprise pour un montant de 285.342 euros. La FSMA, l'organisme de surveillance des marchés boursiers, mène aussi actuellement une enquête. 

Le parquet de Bruxelles confirme l'information.