Sur le marché du gaz néerlandais, qui sert de référence pour les prix en Europe, le mégawattheure de gaz naturel a dépassé vendredi pour la première fois le seuil des 200 euros : à 213,895 euros.

Malgré les sanctions occidentales à l'encontre de la Russie, l'Union européenne continue d'acheter du gaz russe. Avec la flambée des prix, les importations européennes de gaz russe ont même atteint un montant record de 689 millions d'euros mercredi, selon des calculs du centre de réflexion (think tank) bruxellois Bruegel.

Le secteur de l'énergie n'est pas concerné par les sanctions actuellement en vigueur. Le gaz russe représente environ 40 % de la consommation européenne.