Le personnel de certains magasins de la chaîne de chaussures Brantano est de plus en plus inquiet de son avenir.

Le personnel de certains magasins de la chaîne de chaussures Brantano est de plus en plus inquiet de son avenir. Une grève a été évitée de justesse mardi alors que les travailleurs de magasins situés en Flandre ont pris peur en apprenant que tout le stock de vêtements et chaussures était rappelé. Depuis l'annonce d'une restructuration au sein de la maison mère FNG, le personnel de Brantano vit dans l'angoisse. Les syndicats affirment que le personnel a pris peur mardi lorsque la direction de plusieurs magasins a demandé de renvoyer la marchandise vers le siège principal.

A cette annonce, le personnel des magasins de Wevelgem et Beringen était prêt à arrêter le travail. Mais les syndicats ont appris juste avant le début du mouvement de protestation qu'il s'agissait d'un "malentendu". La grève n'a donc pas commencé, explique un représentant de l'ACV/CSC.

FNG qui dispose de plusieurs filiales dans le secteur de la mode a annoncé vouloir fermer 47 magasins dont une bonne partie de Brantano. La mesure entraînerait la suppression de 287 emplois.