Economie

Le géant belge des fruits et légumes Greenyard a annoncé vendredi "un plan de transformation" avec la suppression de 422 emplois dans plusieurs pays, principalement le Royaume-Uni et l'Allemagne. L'entreprise justifie cette décision par "une pression continue sur le marché". L'impact en Belgique sera "très limité", assure-t-elle. Outre la concurrence, Greenyard explique ce plan, qui avait déjà été annoncé le mois dernier, par un été extrêmement sec et une importante action de rappel de produits en raison d'une contamination à la listeria dans une usine en Hongrie.

Aucun chiffre précis sur le nombre d'emplois concernés en Belgique, où Greenyard compte des milliers de travailleurs, n'a été communiqué. Les négociations avec les syndicats vont débuter.

Le plan doit permettre de se débarrasser d'activités "non-essentielles", comme une usine de légumes surgelés en Hongrie et la division conserves du groupe.