Il rejoint ainsi au guide Michelin 2021 l'unique trois étoiles de Belgique depuis fin 2018, le "Hof van Cleve" de Peter Goossens. "Il nous semblait plus que jamais important d'être présents aujourd'hui pour célébrer la gastronomie, honorer nos engagements, saluer ces bonnes tables, découvrir ensemble les nouveaux étoilés et affirmer tout notre soutien au secteur de la restauration", a indiqué Gwendal Poullennec, directeur international des guides Michelin, à l'ouverture de la cérémonie, promettant de "belles surprises".

"Nous souhaitions continuer à mettre en avant les talents de Belgique et du Grand-Duché du Luxembourg. Cette année a été extrêmement difficile pour les chefs. Malgré ça, nos inspecteurs ont été impressionnés lors de leurs expériences au restaurant. Les chefs ont pris énormément d'initiatives pour rester connectés avec leurs producteurs et leurs clients ou encore soutenir le milieu médical dans certains cas. Et surtout, ils n'ont rien perdu de leur engagement, leur talent et leur créativité", a-t-il ajouté.

La sélection 2021 rassemble dès lors deux restaurants au rang des trois macarons, comptant toujours le "Hof van Cleve" de Peter Goossens, auréolé de trois étoiles depuis 15 ans. Et, grande première depuis 2011 lorsque le feu "Hertog Jan" de Gert De Mangeleer avait obtenu la consécration des trois étoiles, un nouvel établissement atteint enfin le firmament du guide Michelin. Viki Geunes, grâce à une véritable "expérience émotionnelle" selon les inspecteurs, a su hisser son restaurant "Zilte" au niveau tant convoité des trois macarons au guide rouge.

"Nous rêvons surtout de pouvoir ouvrir à nouveau bientôt mais ce qui vient de se passer, c'est le rêve ultime de tout chef. Je ne m'y attendais pas surtout en ces temps étranges où il est très difficile de garder la motivation", a d'emblée reconnu le toqué visiblement ému et entouré de toute son équipe. Evoquant l'âme d'un "maître", les inspecteurs ont reconnu l'élégance de ses créations, "épurant encore un peu plus son restaurant ainsi que les assiettes qu'il propose pour n'en garder que la quintessence".

Au total, quelque 130 restaurants affichent la récompense ultime dans le monde, une récompense qui signifie une "cuisine unique, qui vaut à elle seule le voyage".

"Bartholomeus" de Bart Desmidt et Philip Vandamme à Knokke-Heist et "Castor" de Maarten Bouckaert à Beveren-Leie ont en outre été honorés d'un deuxième macaron. Le premier a en réalité fermé ses portes en 2019, affichant déjà deux étoiles depuis 2014. Il a rouvert sous un autre concept - un menu unique pour 18 convives attablés autour d'une cuisine centrale - en milieu d'année dernière et récupère donc son classement.

Dix établissements de Flandre et de Wallonie ont aussi reçu leur première étoile: "Attablez-vous" de Charles Jeandrain à Namur, "Lettres Gourmandes" de Christophe Lambert à Montignies-Saint-Christophe, "Pré des Oréades" de Nicolas Bodart à Spa, "Le Pristine" de Chris Blom et Thomas D'Hooghe à Anvers, "Boo Raan" de Dokkoon Kapueak à Knokke-Heist, "Bar Bulot" de Pieter Lefevere à Saint-Michel (Bruges), "Willem Hiele" du chef éponyme à Coxyde, "Melchior" de Gilles Melchior à Tirlemont, "L'Envie" de David Grosdent à Saint-Genois (Sint-Denijs) et "Libertine" de Dominique Tondeurs à Erpe-Mere.

Au rang des suppressions, on retrouve notamment l'attendu double étoilé "Sea Grill" qui disparaît du guide, celui-ci ayant fermé ses portes fin 2019. Son chef Yves Mattagne et son équipe rejoindront les cuisines de la "Villa Lorraine" lorsque celle-ci, entièrement rénovée, rouvrira ses portes en avril prochain. Temporairement à l'arrêt, l'historique restaurant situé à deux pas du Bois de la Cambre a dès lors également "perdu" son unique macaron. Autre établissement dont la fermeture avait été annoncée et qui se volatilise dès lors des pages du guide, "Chambre séparée" de Kobe Desramaults à Gand.

Le guide rouge a également souligné le talent d'une jeune chef: Manon Schenck qui officie à "La table de Manon" à Grandhan, une adresse axée sur les produits de la mer, et plus particulièrement le homard breton en saison. "C'est davantage un métier masculin mais on est de plus en plus nombreuses à se démarquer", s'est réjouie la chef qui avait déjà décroché un Bib gourmand lors de la dernière sélection, parlant d'une véritable "reconnaissance de notre travail".

Enfin, dix restaurants se sont vu décerner l'étoile Verte Michelin: "Humus x Hortense" de Nicolas Decloedt à Ixelles, "Hors-Champs" de Stefan Jacobs à Gembloux, "L'Air du Temps" de Sang-Hoon Degeimbre à Liernu, Arabelle Meirlaen à Marchin, "L'Atelier de Bossimé" de Ludovic Vanackere à Loyers, "Souvenir" de Vilhjalmur Sigurdarson à Gand, "Graanmarkt 13" de Seppe Nobels à Anvers, "Hofke van Bazel" de Kris De Roy à Kruibeke et "De Jonkman" de Filip Claeys à Sainte-Croix (Bruges). Cette récompense vise à mettre en lumière les établissements particulièrement engagés pour une gastronomie plus durable et qui, grâce à leurs initiatives innovantes et ambitieuses.

Au total, l'édition 2021 du guide rouge, qui sera en vente à partir de jeudi, référence 128 restaurants étoilés en Belgique, dont 23 doubles et deux triples.