Une somme qui doit encore être approuvée par le Parlement wallon

NAMUR Ce mercredi, la dernière phase de la négociation du contrat de gestion (de 2001 à 2004) entre la Région wallonne et le groupe Tec a débuté à Namur. Autour de la table, le ministre wallon des Transports, José Daras, des représentants du gouvernement wallon, l'administration wallonne des transports ainsi que les représentants de la direction de la Société régionale wallonne des transports et les cinq Tec wallons. José Daras a exprimé son souhait d'assurer au mieux la stabilité du secteur grâce notamment à une augmentation des budgets des Tec (+ 13,3%) et de la SRWT (+ 3,5%). Ce qui représente un total d'un milliard pour le budget 2001. La première moitié consacrée à l'amélioration de l'offre, l'autre à la revalorisation barémique et à la sécurité. Cette proposition devrait être examinée par le Parlement wallon à la mi-décembre. En attendant, différentes réunions de travail sont encore au programme afin de boucler le contrat de gestion pour la fin décembre.

La question de la préparation du secteur à la réglementation européenne qui imposera la distinction entre le pouvoir organisateur (le pouvoir public) et l'opérateur de service, qui sera soumis à la concurrence, a également été abordée. Pour José Daras, tout doit être mis en oeuvre pour que ce changement se passe au mieux.