La CNP prend une participation significative dans le champagne Taittinger

GERPINNES Déjà propriétaire à 50% du célèbre cru de St Emilion, le château cheval blanc, la CNP (Compagnie nationale à portefeuille) du financier carolo Albert Frère vient d'absorber 10,7% de la société Taittinger. Une société familiale surtout connue pour la maison de Champagne du même nom, mais pas seulement.

Hôtels, cristal et parfum

C'est que la société Taittinger est aussi majoritaire dans la Société du Louvre qui, elle, a développé deux pôles. L'un hôtelier, avec des hôtels de gamme moyenne (Campanile, Kyriad, Bleu Marine) et des hôtels de luxe, comme les Crillon et Lutetia parisiens, ou encore le célèbre Martinez à Cannes. L'autre de produits de luxe, avec le cristal Baccarat ou les parfums Annick Goutal (USA). Une bien jolie carte de visite pour la CNP qui a pris 11,4% de plus dans la société du Louvre, qui réalise un chiffre d'affaire de quelque 24 milliards de francs par an.

Les parts de ces deux sociétés ont été achetées à deux raiders bien connus de la place parisienne, spécialistes dans l'achat et la revente immédiate d'actions après plus-value. Mais si Albert Frère devient le plus gros actionnaire de ces sociétés ne possédant pas le nom de Taittinger, il est néanmoins considéré comme un `ami de la famille´. `La famille Taittinger contrôle encore plus de 70% des sociétés en question´ précise-t-on à Paris, où l'on s'occupe de la société rémoise.

Se renforcer au fil du temps

`La gestion devrait donc rester sensiblement la même. M. Frère est un ami de la famille Taittinger depuis longtemps et cette prise de participation amicale avait déjà été évoquée plusieurs fois par le passé. Claude Taittinger, président du groupe, est d'ailleurs particulièrement satisfait de l'opération qui a été finalisée ces derniers jours.´

Du côté de la Compagnie nationale à portefeuille, on se réjouit également de l'opération, et on `n'exclut pas de se renforcer dans ces valeurs, au fil du temps et au gré des opportunités´. A l'échelle du groupe d'Albert Frère, l'acquisition (pour un montant de 153,3 millions d') est bien sûr extrêmement modeste, à côté des poids lourds que sont Total Fina-Elf, Suez-Lyonnaise des Eaux ou RTL, mais il s'agit assurément d'une belle cerise sur le gâteau de l'homme d'affaires belge. Un investissement de prestige, comme l'a été le rachat du château cheval blanc, mais en plus intéressant, Taittinger-Société du Louvre constituant un véritable groupe financier.