En une dizaine de jours, un CEO d'une entreprise inscrite au BEL 20 a gagné autant qu'un travailleur belge moyen en un an, indique jeudi le PTB.

"Ce 9 janvier, après 6 jours de travail, un CEO aura gagné autant qu'un travailleur en un an", souligne le parti de gauche radicale.

Les chiffres sont tirés d'une étude de la Vlerick Business School sur les salaires des CEO en Belgique. "Ils montrent la choquante réalité des inégalités salariales" dans notre pays, insiste le PTB qui plaide pour que chaque entreprise rende public l'écart salarial existant en son sein, comme cela se fait aux Pays-Bas.

Entre 2014 et 2018, l'écart entre les salaires des CEO des vingt plus grosses entreprises de la Bourse de Bruxelles et ceux des travailleurs s'est creusé. Durant cette période, les salaires de ces CEO ont augmenté de 16%, alors que ceux des travailleurs n'ont augmenté en que de 5,5%.

"Nous demandons qu'on mette fin à la politique de gel des salaires et que le salaire minimum soit augmenté à 14 euros de l'heure", conclut le parti.