Grévistes sans-papiers : faut-il des morts ?

Un Edito signé Alexis Carantonis.

Grévistes sans-papiers : faut-il des morts ?
©D.R./BELGA
Le compteur, depuis près de deux mois, défile à l’église du Béguinage. Près de 400 sans-papiers, grévistes de la faim, laissent aller leur corps décharnés vers la mort depuis 53 jours. Laminés par la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet