L'Edito : le comité de consternation

L'Edito décrypte les mesures décidées par le Codeco ce 3 décembre, comme la fermeture des écoles anticipée... mais dans deux semaines, alors que nos stades de foot resteront combles.

L'Edito : le comité de consternation
©BELGA/BAUWERAERTS
Imaginez un mal de tête ravageur. Imaginez des neurologues, généralistes et pharmaciens vous dire, en chœur : “vous avez mal, il faut vous soigner, maintenant”. Imaginez maintenant le Premier Ministre débarquer, à 14h45 sur les chaînes nationales, mine grave et avec sur les épaules le poids de toute la dramaturgie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité