Grève générale ce mardi 31 mai : les étudiants pris en otage

Un édito signé Jean-Marc Ghéraille

Grève générale ce mardi 31 mai : les étudiants pris en otage
©FLEMAL JEAN-LUC
Le droit de grève est et reste un droit acquis dans notre pays. Pas question de revenir sur ce principe coulé dans le béton de notre constitution. Néanmoins,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité