Violences sexuelles : le piège du délai de prescription

La Dernière Humeur par Maïli Bernaerts.

Violences sexuelles : le piège du délai de prescription
©JC Guillaume/SHUTTERSTOCK
Un septième centre de prise en charge des victimes de violences sexuelles a ouvert ses portes lundi à l’hôpital universitaire de Louvain. Il sera ouvert 24 h/24 et dispensera des soins médicaux, du soutien psychologique ainsi que des examens médico-légaux. Les victimes de violences sexuelles pourront y aller...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité