L’Edito : canicule, dérèglement climatique et tête dans le sable (chaud)

L'édito par Alexis Carantonis.

L’Edito : canicule, dérèglement climatique et tête dans le sable (chaud)
©Bauweraerts Didier/SHUTTERSTOCK
Quand le sage désigne la lune de la catastrophe climatique, l'idiot n'est pas le seul à regarder le doigt. Le paupérisé ("je n'ai pas les moyens de mener ce combat"), le fuyard qui ne veut pas voir ("réchauffement climatique ? L'homme n'y est pour rien", ce que tous les scientifiques démentent), celui qui se cache derrière d'autres "(je m'y mettrai quand les dirigeants politiques, la Chine, l'Inde, les bateaux, les avions…"), l'égoïste ("M'en fous, 'serai plus là !"), le battu d'avance ("c'est fichu, il est trop tard") fixent eux aussi l'index, levant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité